Une belle résistance

 Avignon, gymnase Champfleury : Avignon 1 – Martigues 3 (19-25 en 23’, 25-23 en 26’, 22-25 en 25’, 23-25 en 27’)

Arbitres : M.Jacob et Mme Hadid.

Avignon : 53 attaques gagnantes (Talia 16,  Lacombe 3, Jaunet 7, Perez 6, Dubreuil 4, Nyabeye 6, Ortiz 16), 9 contres gagnants (Perez 3, Ortiz 3, Jaunet 2, Talia 1), 4 aces (Ortiz 2, Dubreuil et Martinez 1), 31  fautes directes dont 16 au service.

Les points : Martinez 3, Perez 9 puis Prigent , Ortiz 16, Talia 17, Nyabeye 6, Jaunet 7 puis Dubreuil 5 puis Lacombe 3.

Libero : Korovyanskyy. Entraîneur : José Amet

Martigues : 46 attaques gagnantes (Bersani 15), 7  contres gagnants (Bruckert 4), 14 aces (Bersani 5),  23 fautes directes dont 12 au service.

Les points : Anton 3, Bersani 20, Bruckert 9, Gavrilovic 13, Da Silva 11, Mitrovic 11.

Libero : Kilama. Entraîneur : Christophe Charroux

Bon, d’accord on est éliminés et on l’avait un peu prévu. Mais on se demande finalement si l’AVB n’aurait pas dû jouer à fond cette rencontre. Comme en match amical en effet les Vauclusiens ont fait jeu égal avec les Martégaux. Ils les ont fait même tellement douter que le pointu Talia avait de vrais regrets :

« C’est dommage. On n’a pas joué pour gagner. Ils étaient à notre portée et il aurait été bien de continuer dans cette compétition. »

Une compétition qui, on le sait, coûte souvent plus qu’elle ne rapporte. Les Avignonnais y sont donc allés sur la pointe des pieds et on ne saurait le leur reprocher. C’est même cette décontraction qui a fait leur force et dans le quatrième set, lorsque l’entraîneur José Amet choisit de faire sortir Talia justement et Martinez, le groupe continua sur sa lancée.

L’AVB a logiquement perdu la première manche et a dominé la seconde, les deux autres étant très équilibrées alors que l’effectif local tournait. En face Christophe Charroux a choisi de jouer avec le même six. Aucun remplacement, c’est dire qu’il était pressé d’en finir avant un long déplacement à Tourcoing ce samedi. La résistance locale a dû l’irriter. D’autant que Martigues nous semble plus fort que la saison dernière. Bersani a fait très fort mais pas mieux que Talia avec pratiquement un set de moins. Ce sont les services qui ont fait la différence : 14 aces pour les visiteurs avec une réception locale, il est vrai, souvent paresseuse.

Mais l’ensemble est plutôt rassurant. Voilà deux rencontres – Alès et Martigues – où les Avignonnais se mettent virtuellement au niveau de la Ligue B. C’est jeune, souvent efficace, ça joue et ça s’accroche partout. Cette équipe ne veut jamais mourir. Et, avouons-le, c’est bien agréable.

Samedi, 20h, nouvelle rencontre à Champfleury face à Canteleu qui est mal entré dans la compétition (deux défaites).

Nos partenaires

Volley-ball