Un moindre mal

 

A Montpellier, Centre National du Volley Ball 2Avignon 3 

Arbitres M Santosi et Mme Gaudumet. 

Halle Jacques Shaw (CREPS de Montpellier).

Détail des sets : 25-22 (25') 29-27 (32') 18-25 (25') 15-25 (23') , 9-15 (13')
Pour CNVB : Demouillon (7 ) , Soldner (3 ), Toledo ( 4), Roatta (8) (Gil), Bassereau (14 ) (Huetz), Cardin (30), Ramon (libéro) Entraîneur : Marc Francastel
Attaques gagnantes : (53 ) Aces (6 ) Contres (7 ) fautes directes ( 40 dt 21 au service)
Pour AVIGNON : Talia (29), Martinez (4 ), Jaldou (8) (puis Treilles), Pascal (14 ), Saelens (13 ), Jaunet ( 6), Lacombe (libéro), Totelé, Treilles. Entraîneur José Amet.
Attaques gagnantes : (59 ) Aces (3 ) Contres (12 ) fautes directes ( 29 dt 12 au service)

Bon, c’est vrai, les Avignonnais ont bel et bien perdu un point à Montpellier face aux jeunes du Centre National. Un point qui risque d’avoir un rôle en fin de saison. Néanmoins, il ne faut peut-être pas avoir trop de regrets. Les Héraultais restaient sur deux victoires consécutives, et ont désormais leur mot à dire dans ce championnat. On regrettera seulement qu’ils soient appelés à ne rencontrer ni Saint-Jean d’Illac, ni Epinal contre lesquels ils n’avaient joué qu’un rôle de faire-valoir dans la première phase. Là ils sont au point et ils l’ont prouvé que ce soit à Halluin, contre Fréjus ou même Mende.

Les Vauclusiens, même prévenus, ont mis un peu de temps à s’en apercevoir. Le Centre National fut d’abord facile dans la première manche, puis combatif dans un second set où les poulains de José Amet se mirent enfin en action. A partir de là c’est l’AVB qui prit la direction des opérations et ne lâcha plus rien. Trop tard, diront certains. Mais à temps ajouteront d’autres. Les résultats de la soirée en effet sont plutôt inattendus et bons pour l'AVB qui se retrouve... en tête du classement (au set-average). Difficile pour les pronostiqueurs de prévoir la nette défaite de Mende à Epinal (3-0) et surtout le revers à domicile de Saint-Jean d'Illac devant Fréjus (1-3). Les Avignonnais n'en demandaient (presque) pas tant. Il y aura d'autres surprises d'ici à la fin du championnat. Faisons en sorte qu'elles ne soient pas mauvaises. En attendant c'est toujours ça de pris!

Nos partenaires

Volley-ball