Trop haut, trop fort pour l’AVB

 Avignon, gymnase Champfleury : Avignon 1 Cambrai 3 (11-25 en 20’, 18-25 en 27’, 25-20 en 28’, 15-25 en 24’).

Arbitres : MM. Paillat et Vermande.

 Avignon : 42 attaques gagnantes (Talia 18, Bonnefoy 12, Pascal 6, Ragondet 3, Jaldou 2, Siecker 1), 6 contres gagnants (Pascal 3, Bonnefoy, Siecker et Talia 1), 4 aces (Martinez 2, Talia et Ragondet 1), 37 fautes directes dont 8 au service.

Les points : Martinez 2, Talia 20,  Siecker 2, Pascal 6, Bonnefoy 12 puis Ragondet, Jaldou  2.

Libero : Lacombe. Entraîneur : José Amet.

Cambrai : 42 attaques gagnantes (Alpha 13, Villard 11…), 12 contres gagnants (Deev 3), 6 aces (Isaak et Villard 2), 17  fautes directes dont 8 au service.

Les points : Bazin 2, Villard 15, Isaak 5  puis Donovan 1, Alpha 16, Beclin 6 puis Deev 8, Jecmenica 5.

Libero : Or. Entraîneur : Gabriel Denys.

Avant le match, avec cette équipe avignonnaise à deux vitesses on pouvait se demander si on allait avoir une « lyonnaise » ou une « orangeoise » comme devant Nantes-Rezé le mardi précédent. Ce fut la seconde option, celle qui nous fit demander à Mao Talia après la défaite si l’AVB ne comptait ne disputer cette saison qu’un match sur deux…

La réponse ne nous a pas vraiment éclairés : « Non, mais c’est compliqué »… 

Ca, on avait compris. Mais pour le reste on a tout eu à l’identique par rapport au match dans la cité des Princes avec des joueurs absents les deux premiers sets puis qui semblent se retrouver avant de sombrer. Des joueurs qui ne se souviennent plus des limites du terrain, approximatifs en réception, naïfs en attaque et approximatifs en réception. Là, avouez qu’il devient difficile de gagner des matches !

N’en jetez plus. On va vite redire que l’AVB joue sans ses centraux – Saelens toujours malheureusement indisponible et Dolegombai toujours malheureusement pas arrivé -  et que c’est rédhibitoire lorsque l’adversaire s’appelle Cambrai. Car tout de même les Nordistes ont été très forts, et nous ont fait finalement meilleure impression que Nantes qui joue l’échelon au-dessus. Cambrai avait bien étudié son sujet au demeurant, et a fait mal où l’on se savait faible. Les « stats » en volley sont cruelles. Les visiteurs ont raté 8 services et nos poulains 18 !  Ils ont fait 17 fautes directes et avec 37, l’AVB s’est tiré une balle dans le pied. Après, Talia (18 points) et Bonnefoy (12) ont à peu-près rempli le contrat mais tous deux ont aussi « arrosé » : 8 fautes pour le premier, 5 pour le second. Les poulains de José Amet ont fait jeu égal en attaque, où Villard et Alpha ont été pourtant très bons,  mais perdu la bataille du contre et donc du service et des fautes.

Non, l’AVB n’était pas à son rang ; Cambrai si. Et pour être positif mieux vaut peut-être rater ces matches là où, même au complet, on serait de toute façon dans le dur, que ceux à notre portée.

On végète donc en fin de classement avec Saint-Quentin mais finalement pas si loin du 6e, Lyon qui n’est qu’à un point.

Samedi les Avignonnais seront au Plessis-Robinson. Encore un sommet et ce n’est pas le moment.      

 

Nos partenaires

Volley-ball