Trop de malheurs

 A Fréjus, Fréjus bat AVB 3-1 (22-25, 43-41, 25-22, 25-15).

Un match extraordinaire au sens premier du terme. Certes les Avignonnais qui se présentaient sans Bojovic, leur pointu remplaçant le premier choix récusé par la DNCG, étaient déjà affaibli. Certes la rencontre face à Fréjus qui jouait, comme eux, la passe de trois victoires, était loin d'être acquis d'avance. Mais si on y ajoute un deuxième set au (très) long cours perdu 43-41, et la blessure de Panou, remplaçant Bojovic dans la quatrième manche, il faut bien comprendre que c'était devenu injouable. Nul, bien sûr, ne peut dire ce qui serait advenu avec un groupe au complet, mais on peut être certain que l'AVB serait au moins revenue avec un point. C'est raté, tant pis. Il y a des caps qui sont quand même infranchissables. 

Au classement ce n'est pas trop grave. L'AVB reste dans le ventre mou avec Saint-Jean d'Illac, Saint-Quentin et Mende mais a laissé s'enfuir le Plessis et Fréjus, quatre longueurs devant. Samedi c'est Cambrai, le 2e du classement, à Champfleury. Avec quelle équipe? c'est une toute autre histoire.   

Nos partenaires

Volley-ball