Rester concentrés

Il est bien évident que les Avignonnais, et la plupart du temps dans ce championnat, devront se méfier plus d’eux-mêmes que de l’adversaire appelé à les rencontrer.

Les camps sont en effet déjà formés. Les Vauclusiens avec Alès et Strasbourg, devraient faire la course en tête. Ils ont pour les autres un effectif qui pourrait leur permettre de l’emporter sans trop de difficultés.

Mais c’est le genre de parcours qui nécessite une grande concentration et un mental exempt de tout reproche. A cette condition, ils n’auront pas d’ennuis et pourront lutter avec Gardois et Alsaciens à armes égales ou presque.

Grenoble n’est ainsi pas à prendre à la légère. Les Dauphinois l’ont emporté deux fois au PUC (2-3) et contre Fréjus (3-1). Ils ont mordu la poussière à Strasbourg (3-1) et plus étonnamment chez eux contre Saint-Louis (0-3). L’entraîneur José Amet a peu de renseignements sur cette équipe mais on sait qu’elle viendra sans complexe dans la cité des Papes.

De toute façon le groupe avignonnais sera au complet a vite intérêt à mettre les choses au point.  

Nos partenaires

Volley-ball