Rebelote à Cambrai ?

 Espérons que le retour de Thomas Quiévreux, le nouvel entraîneur des pros avignonnais sera profitable. L’espoir est d’ailleurs la nouvelle nourriture du bipède volleyeur papal.

L’AVB, à six longueurs derrière Asnières, ne peut plus tabler que sur une suite de miracles. Ils ont peut-être commencé en ouverture de cette 21e journée puisque Rennes a confirmé son mieux être actuel en allant s’imposer sans coup férir 3-0 à Asnières. Et lorsqu’on sait que le championnat se terminera par la réception des Parisiens à Champfleury on se dit qu’il y a encore une carte à jouer.

Espoir.

Les Vauclusiens ont relancé la machine en allant s’imposer contre toute attente à Nancy (2-3). On a été habitué à quelques feux de paille ; on voudrait que celui-là dure un peu et que les Avignonnais ramènent quelque chose de leur déplacement dans le Nord.

Espoir.

Cambrai cependant a également la pression car nos hôtes luttent pour la qualification. Et ils sont actuellement quatre pour deux places avec Saint-Quentin, le Plessis et Rennes. Ils ne peuvent donc se permettre le moindre faux-pas surtout à domicile, surtout contre l’avant-dernier. L’AVB peut en profiter en sortant de son jeu des atouts que l’on avait perdu de vue : le mental, l’engagement, l’agressivité.

Après, si on excepte bien entendu Carn, ils seront au complet et pas plus bêtes, pas moins capables que Harnes, Poitiers ou Nancy qui sont déjà allés s’imposer en Cambrésis.

Espoir.  

Nos partenaires

Volley-ball