Peut-on avoir des regrets?

 A Epinal, Avignon bat Epinal 3-2 (25-17, 25-20, 27-29, 20-25, 15-11).

Ils pouvaient évidemment mieux faire, mais bon, on se contentera de ça. En  l'emportant à Epinal, défait deux fois seulement en phase de poule, les coéquipiers de Ricardo Martinez ont de toute façon réalisé un  joli coup. Ils ont largement dominé les deux premières manches grâce à une concentration qui en dit long sur leur motivation, ils ont eu trois balles de match dans la troisième, mais les Spinaliens ont alors montré les dents. Un peu KO de ce set perdu au long cours, les Avignonnais ont concédé un point dans le set suivant mais ont su se reprendre à temps pour l'emporter dans la manche décisive. 

C'est un bon résultat, d'autant que les deux autres clubs issus de leur poule, ont mordu la poussière: Caudry chez lui face à Halluin et Calais à Conflans. Du coup les deux équipes à 3 points ont perdu et le classement s'est resserré.

José Amet, chez lui à Epinal, montrait plus de déception que de satisfaction:

"A l'heure du tie-break, on aurait dû être sur le chemin du retour avec les trois points..."

Deux, c'est bien quand même, surtout à l'extérieur, et on les bonifiera ce salmedi àChampfleury face à Conflans. Un match déjà au sommet. Il y en aura d'autres. 

Nos partenaires

Volley-ball