ON S'Y REMET !

 Ca y est, on ne parle plus de préparation. Cette fois on met les deux pieds dans le championnat et, on l’espère pour le groupe vauclusien, les deux pieds dans le plat même. Le groupe de José Amet, préparé physiquement depuis de longues semaines maintenant par les mains expertes de Jean-Claude Amoureux, est au point. Il appartiendra au groupe des favoris avec Canteleu, un autre ambitieux, et peut être des équipes qui se révèleront au fil des journées. C’est toute la glorieuse incertitude du sport.

Les Avignonnais ont terminé leur préparation mardi soir contre une équipe de Ligue B. Martigues. S’ils ont partagé les sets (2-2), les protagonistes n’étaient pas dans un état de forme comparable mais il faut dire que la Ligue B ne reprend que dans trois semaines. Reste que l’AVB a signé une bonne prestation, et se montra même convaincante, certains secteurs comme le service étant toujours à perfectionner.

Le championnat, on le sait, c’est autre chose. On a peu de renseignements sur cette équipe de Bellaing-Hainaut qui la saison dernière évoluait en Elite A. 5e de la saison régulière, les Nordistes ont disputé la poule de descente où ils furent les derniers à conserver leur place en Elite. Avignon qui affiche ses ambitions n’a donc – déjà – pas droit à l’erreur. Mais gardons nous de toute pression excessive : la saison ne fait que commencer.       

Le public avignonnais va donc découvrir son équipe ce samedi. Il va retrouver les Talia, déjà en forme, Martinez, Jaunet, Totele ou Lacombe, longtemps handicapé par une grosse blessure la saison dernière. Il suivra particulièrement aussi les « petits » nouveaux : Freddy Saelens, l’Orangeois, dont a pu voir qu’il apporterait beaucoup, et qu’il serait sans doute l’homme de caractère qui a tant fait défaut la saison dernière, Eliott Treilles, le jeune libéro, le non moins jeune Raphaël Pascal qui a déjà beaucoup progressé, et Hassan Jaldou, un revenant qui sera mieux qu’un remplaçant. Bref, un cocktail que l’on espère détonant et dont on attend beaucoup.

20 heures : cœur et respiration iront un peu plus vite. On ouvre le ban. 

Nos partenaires

Volley-ball