Ne pas musarder en chemin

 Le PUC a sans doute réalisé son meilleur résultat en s’imposant face à Fréjus (3-2) samedi dernier. Jusque- là en effet les Parisiens n’avaient battu que des clubs classés derrière eux : Saint Louis, deux fois, et Charenton. Ce ne sera donc pas, non plus, l’affiche de la journée.

Les poulains de José Amet se souviendront toutefois du match aller où ils ne l’avaient emporté qu’à l’arraché et à la manche décisive. Et ils devront néanmoins se battre d’abord contre eux-mêmes pour nous éviter le genre de match que nous voyons trop souvent depuis le de saison. En tombant dans le jeu de l’adversaire, ils cèdent trop souvent à la facilité et donc à la médiocrité. Ils sont plus appliqués sur ce plan depuis janvier, il est vrai. Ils nous ont ainsi offert des matches (presque) pleins face au CNVB puis samedi à Grenoble. Ce n’est pas tout à fait ça mais on est sur le bon chemin.

Ils retrouveront en tout cas ce samedi leur capitaine et passeur Ricardo Martinez dont le mal à l’épaule était moins grave que prévu. Mais le jeune Prigent, bon dans l’Isère, fera sans doute une ou deux apparitions.

A l’occasion de cette rencontre, ils pourraient au classement se rapprocher de Strasbourg qui devrait être en difficulté à Alès. Si la logique est respectée on remettra les Alsaciens à portée de fusil avant de les recevoir à Champfleury.

Nos partenaires

Volley-ball