Ne pas faire de faute

 Il faut prendre l’une des deux premières places, on le sait. Si l’on considère que Mende a une (petite) marge, et qu’Alès ne se mêlera plus à la course pour des raisons autres que sportives, trois formations sont regroupées en deux points : Avignon (16), Epinal (16) et Saint-Jean d’Illac (15) qui a eu la bonne idée de l’emporter dans la Cité des Papes. Il va donc falloir jouer très serré jusqu’au verdict, et l’AVB qui a déjà grillé un joker, ne peut plus se permettre le moindre faux-pas à domicile tout en étant condamné à un exploit à l’extérieur.

En recevant Epinal il n’y aura donc pas de calcul.

« D’ailleurs, dit le président Thierry Minssen, nous sommes deuxièmes. Si nous gagnons tout, personne ne nous dépassera… »

Exact, à condition de l’emporter en trois ou quatre sets. On ne va donc pas se cacher derrière notre petit doigt et admettre que l’AVB va devoir faire bien mieux que ce qu’elle a fait jusque là pour être au rendez-vous. On la croit, on la sait capable mais…

Le visiteur du jour, Epinal avait dominé sa poule lors de la première phase.

« C’est une bonne équipe, dit l’entraîneur José Amet, qui l’a beaucoup étudiée en vidéo. Son meilleur joueur, qui s’était fait une entorse, et qui joue en pointu, était absent lors des deux dernières confrontations. Ce n’était plus la même équipe. Là, il sera présent. »

Epinal reste en effet sur deux défaites à domicile face à Fréjus et à Halluin pour la première journée, les deux à la manche décisive. Du coup son avance a fondu et Epinal se retrouve derrière Avignon, mais n’entend pas y rester.

La rencontre promet. Le public sera là, présent à Champfleury, et après la déconvenue d’Illac, attend une vraie réponse. L’équipe, malgré quelques petits bobos dans la semaine, sera au complet.               

Nos partenaires

Volley-ball