Le grand départ

 Nous y sommes. La saison peut débuter. Les petits plats sont dans les grands et tous espèrent que la soupe sera bonne.

Deux montées, pas de descente : il y aura des déçus chez ceux qui ont de grandes espérances – Cannes, Saint-Nazaire, Orange, Narbonne qui ont beaucoup recruté ou descendent de Ligue A. – et pas de peur chez les autres - dont Avignon fait partie- et qui seraient déjà comblés par une qualification en Poule finale.

Il faut donc commencer, et ce sera à Narbonne. Boum ! Avignon y va dans ses petits souliers, et une relative décontraction. « Pour s’étalonner » dit le président Thierry Minssen.

Malheureusement, on n’apprendra pas grand-chose, car dans un effectif déjà réduit il faudra retirer les deux centraux, l’Arlésienne du Cameroun, Séné Dolegombai, toujours pas arrivé, et Freddy Saelens, déjà tracassé pendant les matches amicaux, et finalement absent plusieurs semaines – on commence par quatre - pour une fissure du tendon rotulien.

Sans espoir donc ? Voire. On ne sait à ce stade de la compétition où les équipes en sont, et mieux vaut prendre Narbonne maintenant. En principe du moins.

On sait que les deux clubs ont eu de graves dissensions. C’est passé. Narbonne a surtout évolué chez les grands où sa bonne gestion lui a permis de durer ; Avignon chez les petits où sa mauvaise gestion ne devrait être bientôt plus qu’un mauvais souvenir. En principe du moins…

Bref, c’est la rentrée et le cœur bat plus vite. Mais même dans la défaite, il n’y aura pas de pleurs cette fois.       

Nos partenaires

Volley-ball