Le contrat et pas plus

Avignon. Gymnase Champfleury. AVB 3 Saint-Quentin 1 (25-20 (28’); 23-25 (27’); 25-22 (28’); 25-19 (27’).

 Arbitres : MM. Falischia et Quintin.

AVIGNON – 56 attaques gagnantes, 6 aces, 5 contres, 27 fautes directes (dt 19 au service)

SIX DE DEPART : Martinez 3 ; Talia 18 (puis Jaldou) ; Ragondet 8 (puis Saelens), Bonnefoy 19 ; Pascal 15, Siecker 4 ; Lacombe (lib).

Entraîneur : José Amet  

SAINT-QUENTIN : 43 attaques gagnantes, 3 aces, 13 contres, 316 fautes directes (dt 16 au service)

Guelle 2 (puis Roulleau 3) ; Lech 13 ; Milkov 6 (puis Ozari 5), Darmois 12; Graham 7, Soltin 8 (puis Shlomin 3) ; Korovyanskyy (lib).

Entraîneur Claude Roghe

L’AVB l’a emporté et on est bien content. Voilà, on a quand même souffert, tremblé même face à une équipe sans grands moyens mais toujours volontaire et qui ne renonça jamais à rien. Les Avignonnais, encore privés de Dolegombai et Saelens qui ne fit qu’une pige de deux services, ont certes montré plus d’homogénéité et d’idée directrice. Mais ils furent quand même sacrément embêtés par une formation qui fut bonne au service, colla toujours au score et profita bien sûr des fautes locales toujours trop nombreuses : encore 19 services ratés samedi, c’est trop.

Heureusement les poulains de José Amet n’eurent pas trop de trous d’air. Si, un quand même dans la seconde manche. Ils y menèrent 8-4 et 16-12 avant une rafale de contres qui les mit à terre. Le bloc visiteur s’est d’ailleurs régalé (14 contre 6) face à un Bonnefoy ou un Talia parfois trop complaisants. Heureusement et malgré une égalité à 20 dans la troisième manche l’AVB sut se mettre un poil au-dessus de son opposant. Oh, il n’y avait pas un fossé, mais…un poil.

Le contrat est rempli et c’est une deuxième victoire. En ces temps d’effectif réduit ce n’est pas si mal. Avant de se déplacer à Saint-Nazaire ce samedi, on laisse trois équipes derrière (Saint-Quentin donc mais aussi Orange et Saint-Nazaire). C’est bien.       

Nos partenaires

Volley-ball