Le combat annoncé

 Avignon, gymnase Champfleury : Avignon VB 2 - Alès Cévennes 3 (22-25 en 25’, 25-23 en 27’, 25-20 en 25’, 20-25 en 26’, 12-15 en 16’).

Arbitres : MM.Ho et Meunier.

Avignon : 56 attaques gagnantes (Talia 28, Lacombe 12, Jaunet 6, Perez 5, Dubreuil 3, Nyabeye et Ortiz 1), 13 contres gagnants (Ortiz 3, Perez, Talia, Dubreuil et Martinez 2), 2 aces (Ortiz et Talia), 31 fautes directes dont 15 au service.

Les points : Martinez 2, Perez 7 puis Aubree, Ortiz 5 puis Prigent 2 puis Nyabeye 1, Talia 31, Dubreuil 5, Lacombe 12 puis Jaunet 7.

Libero : Korovyanskyy. Entraîneur : José Amet

Alès : 56 attaques gagnantes (Perez 26), 15 contres gagnants (Perez et Fauura 3), 5 aces (Perez 2), 33 fautes directes dont 17 au service.

Les points : Attié 15, Jambon 9 puis C.Amsellem 1, Halilovic 4, Pérez 31, Fauura 7, Malivao 3 puis

Liberos : B.Amsellem puis C.Amsellem. Entraîneur : Ratko Peris

On ouvre donc la saison par une défaite. On pouvait le craindre sachant que l’adversaire était de taille et soucieux, comme l’AVB, de regagner au plus tôt la Ligue B.

Disons d’abord que le combat fut bien celui attendu. Un vrai match de Ligue B. au demeurant bien plus que d'Elite, la nouvelle division des deux clubs relégués - Avignon sportivement, Alès financièrement - en fin de saison dernière.

Un match intense où personne, jamais, ne lâcha rien et particulièrement serré puisqu’il fallut attendre le troisième set pour voir quatre points d’écart.

Un match qui a donc finalement échappé aux Avignonnais qui piquèrent un peu du nez dans les deux dernières manches et qui firent un peu plus de fautes. Des Avignonnais qui ont aussi perdu la bataille du centre où Alès fut plus convaincant.

Avignon a présenté une équipe jeune, très jeune parfois avec les Jaunet, Prigent très prometteurs et qui tournent autour des vingt ans. Talia, meilleur attaquant et qui livra une lutte épique à Perez, l'Espagnol, n'en a que 23. Bien plus précis que lors des matches amicaux, on ne l'attendait pas à un tel niveau car Perez est un sacré client mais notre nouvel Avignonnais fut exact au rendez-vous. Sur l’ensemble,  Alès était beaucoup plus expérimenté et cela, peut-être, a fait la différence.

Avec le même match, mais la victoire au bout, on aurait pu crier notre enthousiasme. La défaite, même in-extremis, est plus embêtante car l'AVB va devoir courir derrière et les Gardois ne lâcheront rien. Bien sûr il peut se passer beaucoup de choses au cours d’une saison régulière. Il ne convient donc pas de désespérer surtout avec un groupe qui apparaît combatif et de qualité. Et l’on peut toujours se dire maintenant que la pression est sur Alès.

On savait que ce serait serré, mais le championnat ne fait que commencer. 

  

Nos partenaires

Volley-ball