La victoire est toujours obligatoire

 Malheureusement, et malgré quelques fluctuations, il y a toujours trois clubs, Mende, l’AVB et Epinal à deux longueurs, pour deux places. Les Avignonnais auront donc la même mission que ces dernières semaines : non seulement ne pas perdre mais ne pas concéder deux sets non plus. Depuis leur défaite surprise face à St-Jean d’Illac (1-3) ils s’en sont plutôt bien acquittés puisqu’ils l’ont emporté à Alès (1-3), à Montpellier où ils ont quand même perdu un point devant le CNVB (2-3), à St-Jean d’Illac pour une revanche indispensable (0-3) et à domicile face à Epinal (3-0).

Las, ils traînent comme un boulet leur bévue initiale et gardent Epinal sur leurs basques, le match dans les Vosges ne s’annonçant pas de tout repos.

Ce vendredi, dans un match avancé, c’est Alès. Alès qui n’a gagné qu’une rencontre depuis le début de cette poule finale face à Halluin (3-0) et qui a vu une nouvelle fois sa saison plombée par les affaires financières. Si les Cévenols n’ont pas retrouvé le moral, rien à craindre. Mais mieux vaut ne pas tabler là-dessus, et penser au contraire que jouer un mauvais tour au vieil ennemi avignonnais ne leur déplairait pas.

Prudence donc. D’autant que si Mende écartera sans problème St-Jean, Epinal pourrait connaître un petit problème à Fréjus parfois gaillard, comme on l’a vu à Epinal justement (victoire 3-2) ou à St-Jean (victoire 3-1), parfois absent.

A Avignon on ne serait pas contre. Mais si l’AVB continue à gagner il n’y aura pas de calcul à faire. Ce serait le plus simple.     

Nos partenaires

Volley-ball