La Logique (hélas) respectée

 Samedi à Champfleury : Avignon-Orange 0-3 (17-25, 21-25, 23-25)

AVB : 38 attaques, 3 aces, 4 contres. Fautes directes : 31 (dont 14 au service).

 Pérez 2 att, 1ace, 2 cont 5 pts FD 2 (dt 1) ; Ortiz : 1 att, 1pt FD 3 (dt 1) ; Talia : 23 att, 23 pts FD 6 (dt 3); Dubreuil  6 att, 1ace, 1 cont 8 pts FD 3 (dt 2) ;Martinez FD 3 (dt1) ; Prigent FD 1(dt 1) ; Nyabeye 1att, 1 pt FD 1 (dt 1); Jaunet 5 att, 1ace, 1 cont  7 pts FD 6 (dt 2). Libero : Korovyanskyy.

ORANGE : 36 attaques, 3 aces, 5 contres. Fautes directes : 16 (dont 9 au service).

Méduric  4 att, 1ace, 2 cont  7 pts FD 2 (dt 2); Reynet 5 att, 5 pts FD 2; Todorovic 10 att, 10 pts FD 4 (dt 1); Antonic 2 att 2 pts; Saelens 4 att, 1ace, 3 cont 8 pts FD 1 (dt 1); Vergoz 11 att, 1 ace, 12 pts FD 7 (dt 5).

Dimanche à Champfleury : Avignon 0 Alès 3 (15-25, 25-27, 23-25.

AVB : Ortiz (2) puis Pérez (2), Arzailler (9), Jaunet (9), Totele (6) puis Talia (6), Nyabeye (7). Libero : Korovyanskyy.

Attaques[RD1] : 33. Aces : 0. Contres : 6. Fautes directes 31 (dont 9 au service).

ALES : Malivao (17), Amsalem Charley (9), Di Betta (16), Sautron (5), Fauura (2). Libero : Amsalem Benjamin.

Attaques : 39. Aces : 2. Contres 8. Fautes directes 21 (dont 10 au service).

On pourrait se contenter de chiffres tant ils sont accablants. Les Avignonnais, que l’on avait sentis peu préoccupés par cette Coupe de France Fédérale lors de la préparation, ne sont jamais entrés dans les matches. Ils n’ont pas pris un set en deux rencontres, et pire, n’ont jamais paru en mesure d’en gagner un.  

«  Nous ne sommes pas entrés dans le combat. Nous commettons trop de fautes, sans se montrer suffisamment agressifs au service… » a regretté le président Thierry Minssen auprès de nos confrères de Vaucluse-Matin.

On savait Orange plus fort, et Alès aussi. Mais on aurait espéré une équipe un peu plus combative. Tant pis pour les spectateurs. Le groupe a peut-être eu raison de ne pas laisser trop d’énergie dans un combat perdu d’avance sachant que d’autres luttes et d’aussi rudes l’attendent en championnat.

La logique a donc été respectée… au-delà de nos craintes.

On recevra Charenton samedi en championnat. Ce devrait être un peu moins compliqué mais le public attend quand même autre chose qu’une victoire.

 

 

Réactions

 Nénad Djorjevic : « On a fait ce qu’il fallait pour l’emporter, ce n’était pas un match brillant, mais ce soir seul le résultat compte »

Thierry Minssen «  Nous ne sommes pas entrés dans le combat. Nous commettons trop de fautes, sans se montrer suffisamment agressif au service

 

 

Nos partenaires

Volley-ball