L'AVB se structure et regarde devant

Il y a quelques années on avait parlé entre les clubs d'Orange et d'Avignon d'une éventuelle fusion. Et puis la vie avait continué... Aujourd'hui, l'ASON a mis la clé sous la porte et l'AVB a choisi le redressement judiciaire et la descente volontaire en Elite, se donnant une marge de dix ans pour remettre complètement à flots la situation financière.

"Si la fusion s'était faite, le club serait sans doute en Elite A aujourd'hui..." Les mots sont d'Emmanuel Purpan, l'ancien président d'Orange, qui vient justement apporter son aide pour que la situation avignonnaise ne périclite pas. Il est difficile de lui donner tort. Mais difficile aussi à l'époque pour les dirigeants en place de part et d'autres, d'oublier passé et ressentiment.

On n'en parle plus. Emmanuel Purpan arrive et il a beaucoup d'idées. 

"Il est hors de question pour moi de tenir ici le rôle qui a été le mien. Il y a un président, un staff et ils travaillent bien. Il m'incombera en revanche d'assurer la pérennité financière."

Aujourd'hui salarié de l'entreprise Yétigel, l'homme a beaucoup de relations et il est très impliqué dans le quartier de Courtine où l'on a de grands projets. Il voudrait que le sport avignonnais en profite avec en perspective la construction d'une grande Arena qui manque beaucoup et dont pourraient profiter le volley comme le basket. Mais dans l'immédiat il va déjà s'attacher à créer un club-entreprises susceptible d'amener les sommes que ne peuvent plus donner les institutions. 

"Notre intérêt, a souligné le prsident Minssen, est de réunir nos compétences, de mettre en commun nos énergies. Le club, qui a choisi de finalement repartir en Élite pour assainir sa situation financière, est à bout de souffle. Les aides des collectivités ne suffisent plus. On doit donc se tourner vers les partenaires privés et dans ce domaine Emmanuel Purpan a plus de compétences que moi."

L'AVB nouvelle arrive. Il est important de tirer dans le même sens car une nouvelle fois c'est la survie du club qui est en jeu.

ET SPORTIVEMENT?

José Amet continuera d'entraîner l'équipe une, la N3 garçons étant confiée à Ricardo Martinez et Maxime Ginoux. Elodie Meissonnier revient pour prendre en mains la N3 filles. 

L'effectif de l'équipe première est pratiquement au complet puisqu'il ne manque qu'un central après le départ acté de Dolegombai. 

Ricardo Martinez, le capitaine a resigné pour deux ans, Mladen Bojovic (pointu), Mathias Pire (réc-att), Vianney Vandooren (central) et les nouveaux venus Maoni Talia (réc-att, ex Saint-Quentin), Charly Raux (réc-att, ex Orange), Pierre Bouleau (libero ex Sète), Arnaud Purpan (passeur, ex Mende) et Anis El Maknasy (central, ex Le Pontet). Reprise des entraînements le 19 août, et Trophée Mistral les 21 et 22 septembre, avec deux équipes chinoises qu’Emmanuel Purpan s’active à faire venir.

Ricardo Martinez, le capitaine a resigné pour deux ans, Mladen Bojovic (pointu), Mathias Pire (réc-att), Vianney Vandooren (central) et les nouveaux venus Maoni Talia (réc-att, ex Saint-Quentin), Charly Raux (réc-att, ex Orange), Pierre Bouleau (libero ex Sète), Arnaud Purpan (passeur, ex Mende) et Anis El Maknasy (central, ex Le Pontet) complètent le groupe.

Reprise des entraînements le 19 août, et Trophée Mistral les 21 et 22 septembre, avec deux équipes chinoises qu’Emmanuel Purpan s’active à faire venir.  

Nos partenaires

Volley-ball