L’AVB se compte…

Déjà le déplacement à Cambrai s’annonçait compliqué. Deuxièmes au classement, les Nordistes avaient fait forte impression à l’aller, à Champfleury, où ils l’avaient emporté 3-1 sans coup férir. La plus belle équipe sans doute vue dans la Cité des Papes. Ils n’ont d’ailleurs perdu que trois rencontres à Cannes (3-1), à Saint-Nazaire (3-2) et chez eux contre Narbonne (1-3). Mais c’est une très belle équipe qui luttera jusqu’au bout avec les Narbonnais pour la place de dauphin derrière des Cannois qui apparaissent intouchables.

La visite avignonnaise s’annonçait donc périlleuse. Mais l’AVB sera privée, on le sait, de Saelens et Jaldou, auxquels se sont ajoutés dans la semaine Vincent Lacombe qui vient d’être papa (avec toutes nos félicitations) et Julien Sieckert qui souffre d’une entorse. Cela fait beaucoup.

Si Lacombe sera suppléé par Treilles dont on sait qu’il peut faire très bien, l’absence de Sieckert interdira pratiquement tout roulement.

« On fera comme ça, dit José Amet, l’entraîneur avignonnais fataliste. Il y a quelques années avec Avignon on avait fait une super saison à six éléments. Souvent, dans l’adversité, on se reconcentre. On peut faire un très bon match. »

Acceptons-en l’augure.     

Nos partenaires

Volley-ball