L'AVB sans recours

 

Avignon, gymnase Champfleury : Avignon Volley Ball 0 Poitiers 3 (20-25 en 23'?, 15-25 en 21',? 20-25 en 23'?)

Arbitres : Mme Deloutre et M.Daret

Avignon : 30 attaques gagnantes (Ventresque12, Walter 10, Nyabeye et Mehan 3, Usiljanin 2), 7 contres (Nyabeye 3, Ventresque 2, Walter et Martinez 1), 0 ace, 21 fautes directes dont 9 au service.

Les points : Martinez 1, Ventresque 14, Walter 11, Usiljanin 2 puis Aubree,  Mehan 3, Nyabeye 6 puis Barbaud.  

Libero : Mouiel. Entraîneur : T.Quiévreux 

Poitiers : 39 attaques gagnantes (Demirovic 14, Krolis 12?), 8 contres (Lemaire 4), 8 aces (Lemaire 4), 17 fautes directes dont 10 au service.

Les points : Demirovic 14 puis Thaller, Brizola 5, Duhagon 11,  Krolis 16, Halilovic 2, Lemaire 8.

Libero : Hebert puis Korovyanskyy. Entraîneur : B.Donat

Thomas Quiévreux a sans doute beaucoup souffert sur son banc. Mais le nouvel entraîneur avignonnais connaîtra des enjeux moins compliqués. Car Poitiers fut bien le leader annoncé et n'a jamais tremblé. Mieux : les Avignonnais furent rarement devant au score : 8-7 au premier set et 1-0... dans la troisième manche. C'est maigre bien entendu mais est-ce une surprise ?

Les Poitevins ont déployé un jeu simple, très efficace à l'image de leur pointu hollandais Krolys et du jeune Demirovic. Un jeu qui leur suffit pour être (très) au-dessus des joueurs locaux. Si la seconde manche fut une véritable punition, l'AVB au courage parvint quand même à tenir la rencontre et serra de près son homologue.  Mais les visiteurs avaient la taille et la puissance. Il n'y avait plus du coup grand-chose à attendre de cette rencontre.

Poitiers est un beau leader qui devrait rejoindre l'élite en fin de saison. Et Avignon ? les Vauclusiens n'ont pas démérité, on l'a dit. Leur situation est compliquée car se battre dans ces conditions exige beaucoup de mental. Pour le moment ils n'ont pas les moyens de se dépasser à l'image d'un Mehan ou d'un Usiljanin fantomatiques jeudi soir. Ventresque a été bon, (presque) comme toujours, Walter pas loin. Les autres furent plus intermittents mais, répétons-le, l'adversaire ne sera pas toujours à ce niveau.

En attendant on va rendre visite à un autre « gros », Nancy. 

Ce sera jeudi.

 

Nos partenaires

Volley-ball