L’AVB relève le gant

On ne s’y attendait pas vraiment, mais la salle Di Giantommaso ce samedi à Champfleury, retrouvera un peu de foi et de ferveur. Alors qu’on pensait les poulains de José Amet pas prêts, dans les limbes, hors de forme ou du coup en tout cas, le succès à Orange (3-1), a claqué comme un grand clap d’espérance.

Attention : rien n’est joué pour autant et en cas de défaite face aux Martégaux on se dit qu’il faudra refaire ce chemin escarpé de la confiance. Mais ces trois points sont venus mettre du baume à des cœurs brisés, et si la victoire ce samedi est confirmée, on pourra cette fois affirmer que l’AVB est de retour.

On est donc (presque) désolé de l’avouer, mais les Avignonnais ont encore la pression et joueront gros face aux voisins. Des voisins qu’ils connaissent bien, c’est vrai.

D’abord parce qu’ils les ont déjà affrontés trois fois cette saison : en préparation et en Coupe où Martigues l’avait emporté sur une demi-équipe avignonnaise. Mais on connaît bien aussi cette formation martégale parce qu’elle compte dans ses rangs trois anciens joueurs de la cité des Papes : Evrard Frontin bien entendu dont le cœur est encore pour une grande part à Champfleury, Fabien Vergoz et Romain Bonon. Ajoutez-y Jan Krba, le Tchèque, ex-Canteleu, deuxième marqueur de la Ligue B. le Brésilien De Souza, et Lionel Coloras qui revient en (grande) forme et il faut bien reconnaitre que ces Martégaux ont du répondant. Ils n’ont d’ailleurs subi jusqu’ici que deux défaites à Rennes (3-1)  et Calais (3-2). Pas mal !

On attend donc… un match, un vrai, comme on n’en pas eu depuis longtemps à Champfleury.

Et un redémarrage, c’est vrai, mais on ne le dira pas trop fort.     

Nos partenaires

Volley-ball