L’AVB en profite

 Halle des sports de Clavière : Alès 1 Avignon 3.

Arbitres : MM Garraut et Taton.
Détail des sets : 13-25 (21') 14-25 (22') 25-21 (26') 20-25 (28').
Pour ALES : Nikolov (1), puis Valdenaire Amsalem Charley (11), Vulin (7), Di Betta (19), Amsalem Benjamin , Schroeder (4).

Entraîneur: Marquet

Pour AVIGNON : Talia (25), Martinez (2), Jaunet (9), Jaldou (10), (Coulet 1 ), Pascal (8) Saelens (12), Lacombe, Totélé. Libéro : Treilles,  Entraîneur : José Amet.

Il y eut d’abord à Alès, le forfait de Lechalier et Simin (dos bloqué à l'échauffement) qui n'ont pas joué. Il y eut ensuite un mouvement de protestation, contre leur situation économique, des joueurs locaux qui sortirent sur le premier service. Il y eut enfin une équipe dont on admettra qu’elle fut démotivée, et qui n’offrit qu’une pâle résistance compte tenu de ses moyens.  

Au bout du compte on dira : tant pis, on prend quand même.

La situation des joueurs cévenols ne nous laisse certes pas indifférents et accentue un peu plus le malaise dans lequel nagent trop de clubs hexagonaux. Alès joue depuis trop longtemps à la marge des règlements et fausse les championnats. Il devrait en être de même cette fois mais, humainement, c’est peu acceptable et on pense beaucoup aux joueurs.

 

Pour ne parler que de sport, il faut bien reconnaître que ce succès est diablement important pour les Avignonnais, d’autant que Mende à Saint-Jean d’Illac, et surtout Epinal, chez lui face à Fréjus, sont tombés. Du coup même si le leader mendois est un peu loin (deux points devant quand même) les cartes sont rebattues car Illac, Epinal et l’AVB sont dans un mouchoir. L’AVB se voit offrir une seconde chance, espérons qu’elle ne la galvaudera pas.

Ses deux premiers sets dans les Cévennes furent sérieux. On eut quelques frayeurs dans le troisième où Alès, ragaillardi, mena 6-0 et ne fut jamais revu, les Avignonnais étant retombés dans leurs doutes. Nouveau démarrage canon des joueurs locaux dans la quatrième manche (8-3) mais cette fois les Vauclusiens surent se reprendre et l’emporter non sans une belle résistance locale.

Avignon s’est en partie, retrouvé comme l’attestent les 25 points de Talia et les 12 de Saelens. Mais il va falloir rester sur cette nouvelle orbite et ne laisser, samedi 18 mars, aucune chance à Epinal.

 

 

Nos partenaires

Volley-ball