L’AVB à Nice : passons !

La défaite est nette, les points avignonnais peu nombreux : 14 dans le premier set, 17 dans le second et 21 dans le troisième…

Une attitude qui a fortement déplu au coach, José Amet, qui, du coup, a ajouté une séance avant les vacances.

L’AVB effectivement, n’a rien montré sur la Côte d’Azur. Tout le monde était déjà… ailleurs. Ajoutons les absences de Tranchot et Walter, et l’on comprendra pourquoi l’entraîneur avignonnais n’eut d’autre choix que de faire tourner au maximum. En vain. Ce qui inquiète peut-être le plus dans cette équipe est son absence de révolte car il y avait quand même des supporteurs avignonnais à Nice!

Le match, c’est vrai, fut très triste. Songez que Ventresque est le meilleur marqueur de la partie avec… dix points.  Nice était peut-être bon à prendre mais on ne le saura jamais.

L’AVB en cette fin d’année n’avait plus la bonne attitude et devra se reprendre le 26, date de la reprise de l’entraînement, car le match de Calais le 30 décembre à Champfleury, apparaît du coup très important. On savait qu’il faudrait un jour se mettre la pression : c’est fait.

Dans l’autre match avancé le Plessis Robinson a prouvé sa valeur en allant l’emporter à Alès 3-0. Les matches retour promettent d’être intéressants.  

Nos partenaires

Volley-ball