L'Avb à envoyé un signal

 On ne se cachera pas derrière notre petit doigt, à la pause on ne donnait pas cher des chances de vaincre pour les poulains de José Amet.

Menés 0-2, ceux-ci avaient certes lâché de très peu les deux premières manches, mais le score était là et Saint Nazaire, un rival direct pour la 4e place, entendait bien surfer sur cet avantage. Sauf que Champfleury est une citadelle dont les adversaires se méfient.

Et ils ont bien raison, car avec ces Avignonnais tout est possible ! Et ils l’ont démontré en s’arrachant sur tous les ballons afin de n’en laisser tomber aucun sur un sol devenu brûlant.

A l’image de Bonnefoy et Ragondet, sans oublier Lacombe qui passa plus de temps au sol que debout. 

Et évidemment de Talia, qui après un départ difficile, a réglé la hausse et commencé son festival (32 points, excusez du peu !).

Secoué St Nazaire s’en est remis à Coloras pour rester dans le match. Sans succès puisque l’AVB empochait un 3e set (25-23) ultra important.

Ce coup sur la tête faisait déjouer des visiteurs qui subissaient alors l’euphorie locale. Rien ne pouvait freiner la bande à Martinez, d’autant qu’au centre Dolegombai et Pascal empilaient les points. 25-15, la dynamique lancée, il ne restait qu’à conclure, ce qui fut fait et bien fait.

En un peu moins d’un quart d’heure, l’AVB concluait un match qui restera dans les mémoires d’un public ravi, qui a salué cette performance en restant longtemps auprès des joueurs pour les féliciter. Ils méritent cet hommage et entendent continuer dans cette voie.

 

Samedi prochain contre Cannes ? A voir.

Nos partenaires

Volley-ball