Il va falloir s’accrocher

C’est un long déplacement. Périlleux aussi. Et la pression sera sur les Avignonnais, tout nouveaux leaders, et qui ne peuvent se permettre, dans un classement très serré, de céder trop de terrain. Cela veut dire qu’il faut ramener quelque chose de Gironde : trois points pour rêver, deux qui nous suffiraient bien, et un au moins pour préserver la suite. Le zéro pointé n’est pas dans les prévisions car Epinal face à Halluin et Mende à Montpellier contre le CNVB ne devraient pas connaître d’ennuis.

Il faut dire que les Bordelais ont joué les terreurs dès l’abord de cette poule finale : victoire à Avignon, victoire sur Mende, 3-0 à Halluin (où l’AVB avait perdu !)… Ils semblaient partis vers le ciel. Et puis patatras : chute quasiment incompréhensible sur leurs terres face à Fréjus (3-1) lors de la dernière journée.

Du coup, on ne sait trop quelle équipe l’AVB va affronter. Sur la perte de vitesse de Fréjus ou la lancée du début de la poule finale ?

Les Avignonnais ont déjà battu St-Jean d’Illac. C’était à Mende en Coupe de France. Ils connaissent donc la formule et voudront la réitérer. Si les Girondins répondent présent il y aura du spectacle. L’AVB en tout cas sera au complet, avec donc Raphaël Pascal qui a chuté dans un escalier et a manqué deux séances d’entraînement. La chute est interdite à Saint-Jean…      

Nos partenaires

Volley-ball