Il a fallu le grand braquet...

 A Avignon (Champfleury), Avignon Volley Ball bat Loisirs Intersport Saint-Pierre 3-1 (22-25 en 30', 25-22 en 27', 25-16 en 26', 25-18 en 25'). 

Arbitres: MM.Bernette et Hanotel.

Avignon: 53 attaques gagnantes (Talia 16, Bojovic 15, Vandooren 8, Raux 7, El Maknasy 5, Martinez 2), 8 contres (Talia, Martinez et Vandooren 2, El Maknasy et Bojovic 1), 6 aces (Talia, Martinez et Bojovic 2), 31 fautes directes dont 19 au service. 

Les points: Talia 20, Martinez 6, El Maknasy 6, Vandooren 10, Raux 7, Bojovic 18. Libero: Pire puis Bouleau.

Calais: 43 attaques gagnantes (Teavae 22), 5 contres (Valdimarsson 3), 2 aces (Scerbakov et Teavae), 30 fautes directes dont 11 au service.

Les points: Lapierre 8, Vilicevic 10, Valdimarsson 4, Scerbakov 2, Teavae 23, Brutier 2 puis Radic. Libero: Combel 1. 

Une victoire importante et des fêtes au chaud. On ne pouvait espérer mieux. Les Avignonnais, sans Stanisic, ont pourtant souffert. Surtout au début d'une partie mal engagée (0-3) et à l'issue d'un premier set où il fallait simplement reconnaître que les visiteurs étaient meilleurs. Puis, au premier temps mort technique de la deuxième manche (6-8) l'AVB soudainement s'accrocha à tous les ballons et se battit en défense comme on n'avait pas su le faire jusque là. Etonnamment, le duo offensif local - Talia-Bojovic - se fit plus puissant et surtout plus précis.L'AVB fut alors fort, très fort. Intouchable même dans la troisième manche. Mais  Calais ne jouait pas les morts. A 16-14 dans la quatrième, rien n'était joué. La nervosité pour autant avait changé de camp. Les six attaques visiteuses à la suite furent toutes dehors et à 21-14 le match était gagné. 

Un bon match, toujours intéressant face à un adversaire valeureux. A peine terni par la faiblesse d'un arbitrage prompt à faire disjoncter tout le monde. 

L'AVB, au classement, une longueur derrière Caudry, vainqueur tranquille à Arles (1-3) et quatre devant Calais peut maintenant voir venir. Même si la reprise le 11 janvier à Montpellier, face à un CNVB capable de souffler le chaud ou le froid selon sa constitution, ne sera pas tranquille.

Mais les Avignonnais ont désormais un joker.  

Nos partenaires

Volley-ball