Gare à la concentration

« C’est une piqûre de rappel ». L’entraîneur José Amet et le président Thierry Minssen ont eu le même terme pour parler du point perdu à Paris contre le PUC (2-3). Les Avignonnais ont gagné et c’est l’essentiel mais ont concédé une longueur en route, et c’est bien de leur faute.

« C’est un point cependant qui pourrait ne pas coûter trop cher, réfléchit le président. On devrait se qualifier sans trop de problème mais le PUC non. Et seuls les points contre les clubs qualifiés seront comptabilisés dans la deuxième phase. »

Reste que chacun est bien conscient du problème. L’AVB a parfois du mal à rester dans la concentration et le mental requis contre plus faible. Pour le moment Alès et peut-être Strasbourg y parviennent mieux. Aux coéquipiers de Ricardo Martinez de rester dans le bon tempo.

Saint-Louis leur laissera moins de latitude car les Ludoviciens ont déjà trois victoires à leur actif dans ce championnat. Ils évolueraient même en Ligue B. si leurs finances n’avaient pas fait barrage. Mais l’équipe du Haut-Rhin est repartie avec beaucoup d’allant et sans complexe. Elle viendra à Champfleury – ce samedi soir à 20h – pour contrarier les plans avignonnais. A l’AVB au complet, de ne pas la laisser rêver trop longtemps.     

Nos partenaires

Volley-ball