Final(e)

 Cette fois les calculs ne sont plus savants mais au contraire d’une terrible simplicité. La semaine dernière, Asnières l’a emporté contre Calais (3-0) et quelques heures plus tard, l’AVB a relevé le gant à Alès (2-3).

Du coup les Avignonnais sont à deux longueurs des Parisiens, et n’ont pas d’autre choix que de l’emporter en quatre sets au plus (3-1 ou 3-0). S’ils y parviennent c’est Asnières qui accompagnera Calais en classe inférieure. Pour tout autre résultat c’est Avignon.

Asnières évidemment jouera son va-tout mais sera désavantagé par le terrain et l’ambiance. Mais l’AVB cette saison a montré tant de fragilité, même et surtout à Champfleury, que l’on n’a aucune garantie.

Les Parisiens au parcours aussi cahoteux que les Vauclusiens, ont quand même gagné trois matches à l’extérieur : Harnes et Rennes (3-2) et Calais (3-1). Ils ont revanche souvent connu la défaite à la manche décisive. Attention donc.

Les poulains de Thomas Quiévreux sont résolus et confiants. Ils ont toutes les cartes en mains. Après, si Asnières est plus fort…     

Nos partenaires

Volley-ball