Fêter la fin d’année

 Bon, on offre l’apéro et un en-cas. Les garçons peuvent bien nous offrir une belle victoire.

Fréjus rêvera d’être l’empêcheur de danser en rond. Mais si les poulains de José Amet veulent bien enfin s’en donner la peine, Fréjus n’y pourra pas grand-chose.

Les Varois sont tranquilles, dans le ventre mou du championnat. Ils ont des résultats à l’équilibre – 4 victoires, 4 défaites – mais ne rêvent plus pour la qualification dans le groupe d’en-haut. Les trois premières places sont squattées par Alès, Strasbourg et Avignon. Les matches retour n’y changeront pas grand-chose même si la glorieuse incertitude du sport…

Fréjus en tout cas reste sur deux défaites à domicile : Alès (1-3) et Strasbourg (0-3). Tiens, tiens…

Les Avignonnais aussi restent sur  une défaite, à Strasbourg (3-2) et un match sans conviction contre Saint-Louis ponctué quand même par une victoire (3-1). On ne va quand même pas inventer un suspense où il n’y en a pas beaucoup. L’AVB égale à elle-même l’emportera sans émotions. Mais le public viendra aussi pour faire la fête, et réclamera un peu plus, pas un demi-engagement en tout cas.

Ensuite il restera la Coupe, à Champfleury ou ailleurs, puis une trêve pas encore très méritée.   

Nos partenaires

Volley-ball