Faire le moins difficile

 Victorieuse à Cambrai (1-3), dominatrice sur Plessis-Robinson (3-0) l’AVB est actuellement en pleine bourre et poursuit une belle série. Samedi le déplacement à Saint-Quentin qui a le bonnet d’âne du classement pourrait n’offrir qu’une sympathique promenade.

Le conditionnel néanmoins s’impose. C’est que les Nordistes ont de belles velléités qui en font finalement un adversaire à prendre en considération. D’abord, ils ne cèdent jamais, et se sont certes inclinés mardi, en match retardé, face à Cambrai (1-3) mais après une lutte ardente : 26-28 notamment dans le troisième set. Quand on connaît la valeur des  Cambraisiens… Ensuite ils n’ont peut-être gagné que trois rencontres – Orange chez eux, Saint-Nazaire et Nancy à l’extérieur toutes par 3-1 – mais ils ont souvent frôlé la mention, et Saint-Nazaire par exemple n’a pas moins de moyens que les Avignonnais. Enfin l’aller n’avait pas été une formalité (3-1 encore) loin de là, mais l’AVB il est vrai, était moins sûre d’elle.

Prudence donc. L’entraîneur José Amet d’ailleurs prévient :

« Attention, c’est une équipe qui a des possibilités mais fait parfois un peu n’importe quoi. C’est peut-être plus difficile que Cambrai… »

On n’ira pas jusque là mais il faudra être très concentré. En restant à son niveau actuel l’AVB n’a aucune crainte, sachant que toutes ses faiblesses seront exploitées.

Le groupe sera au complet comme il peut l’être en ce moment puisqu’aucune rentrée n’est annoncée. Et il va falloir s’y habituer.

     

 

Nos partenaires

Volley-ball