Exacts au rendez-vous

Avignon, gymnase Champfleury : Avignon  Epinal 3-0 (25-21 en 25’, 25-22 en 29’, 25-23 en 32’).

Arbitres : MM.Morad et Ploix.

Avignon : 35 attaques gagnantes (Talia 12, Jaldou 10, Pascal 10, Saelens 3, Jaunet 4, Martinez 4),   6 contres gagnants (Pascal 3, Talia 2, Jaldou 1), 6 aces (Martinez 4, Jaunet et Jaldou 1), 20  fautes directes dont 13 au service.

Les points : Martinez 4, Talia 14, Saelens 3, Jaunet 4 puis Treilles,  Pascal 10 puis Totele, Jaldou 12,  

Libero : Lacombe. Entraîneur : José Amet.

Epinal : 35 attaques gagnantes (Petrov 10), 7 contres gagnants (Petrov 3), 4 aces (T.Riblet, Manessier, Constantin et Roatta), 28 fautes directes dont 13 au service.

Les points : Brankovic 1, T.Riblet 9, Manessier 5, Petrov 13, Constantin 9 puis R.Riblet 1, Roatta 8,

Libero : Merel. Entraîneur : François Merel.

Il fallait une victoire sans rien concéder. C’est fait. Il fallait écarter, même momentanément, un dangereux concurrent. C’est fait. Il fallait éteindre certains doutes sur les possibilités mentales et physiques de ce groupe avignonnais. C’est presque fait.

Une bonne soirée donc pour les Avignonnais même si les Spinaliens, qui ne sont pas encore écartés au classement, se sont présentés sans leur meilleur joueur Romain Riblet qui, insuffisamment remis, ne joua que les utilités. Dans le troisième set, Epinal joua son va-tout en le faisant entrer mais il ne trouva jamais la bonne hausse et sortit rapidement.

Epinal, malgré une bonne première manche, a donc déçu mais les poulains de José Amet y sont bien pour quelque chose. Après des débuts plus qu’hésitants et nerveux avec une tonne de fautes, on les a vus bien plus concentrés et appliqués. Leur réception, bien insuffisante, s’améliora peu à peu, et on parlera d’une victoire finalement facile, la dernière manche étant bien plus disputée.

Le problème pour les Avignonnais, et c’est sans doute dû à leur jeunesse, est qu’ils ne parviennent pas à tuer les matches, les breaks lorsqu’ils y parviennent étant rarement exploités. Du coup leur relâchement redonne du peps à l’équipe adverse et la suite est plus compliquée. On l’a vu pratiquement dans chaque set. Heureusement les frappes de Talia, présent aux moments délicats du match, et les aces de capitaine Martinez ont fait beaucoup de bien. Le groupe fut homogène et a bien préparé une suite qui s’annonce encore périlleuse, la facile victoire du Centre National à Fréjus, prouvant que cette équipe est maintenant bien rodée, et s’est remise à niveau. Or, Montpellier c’est samedi et il ne faudra pas partir la fleur au  fusil.

Le classement a pour le reste peu évolué Mende face à Alès (3-0) et Saint-Jean d’Illac à Halluin (0-3) confirmant, malheureusement, leur excellente forme actuelle. L’AVB fera avec.        

Nos partenaires

Volley-ball