ETRE PRESIDENT

 Etre président c’est aimer son club et sa discipline à la passion.

Etre président c’est en retirer beaucoup d’ennuis, soucis, déboires, contrariétés, mal être déceptions, à foison.

Etre président c’est se noyer dans des excès de paperasses, de démarches et d’administrations, c’est courir après les subventions et remplir les quelques manques qui feront une saison.

Etre président c’est recevoir avant tous les autres les critiques, les coups, les trahisons et les mauvaises façons.

Etre président c’est accepter d’être en première ligne quand tout va mal, et le premier souvent de chercher l’introuvable solution.

Etre président, c’est vrai aussi, c’est d’avoir quelque satisfaction quand tout va bien, de recevoir quelques hommages, d’avoir le bonheur parfois de se sentir responsable quand ça marche, bien vite engloutis dans ce qu’il reste à faire et dans les perspectives à l’horizon.

Notre président Thierry Minssen a subi l’autre jour à Orange un irréparable outrage.

Qu’il y ait des imbéciles n’est pas une trouvaille. Qu’on puisse s’en prendre à un véhicule ne prouve certainement pas du courage ou une tête bien équilibrée.

Mais l’idiot et ses amis doivent au moins savoir qu’un club, tout le club, est derrière son président. Que les voitures, toutes les voitures devraient être vandalisées.

Parce qu’un président n’est rien sans tous ceux qui le soutiennent, qui tentent un peu d’adoucir sa tâche, et sont en tout cas parfaitement solidaires de toutes les décisions prises.

On s’en est pris à Thierry, et même si les faits se sont passés à Orange, un frère ennemi, l’ASON ni la ville ne sauraient être rendus responsables dans une période où les relations entre les deux clubs sont à l’apaisement, comme on l’a vu avec la réception des dirigeants avignonnais avant  la rencontre.

Non, Thierry n’est pas seul. Tout un club est avec lui. Du Comité directeur au Kop Ultras Avignon des supporters. Face à un ou deux individus de bas étage c’est beaucoup.

Etre président c’est ne jamais se décourager même devant ce mur de la bêtise qui ôte bien des illusions.

Le Comité directeur        

Nos partenaires

Volley-ball