Entre malheureux…

 Un jour inhabituel, un horaire spécial, un adversaire qui reste sur six défaites consécutives (contre Nancy, Nice et Asnières, au Plessis, à Poitiers et à Harnes) : c’est le soir des premières ce vendredi à la salle Di Giantommaso.

Rennes en effet après un bon début de saison a connu ses premières désillusions face… à Avignon, puisque les poulains de José Amet ont inscrit en terre bretonne l’un de leurs succès les plus retentissants.  

Rennes a eu du mal à s’en remettre. L’AVB aussi. Pour les Bretons il n’y a pas encore péril en la demeure puisqu’ils ont encore six longueurs d’avance sur les Vauclusiens, mais ils auront à cœur de prendre d’abord leur revanche de l’aller, et surtout de stopper ce qui peut s’apparenter à une descente aux enfers. Pour y parvenir ils ont recruté l’ancien avignonnais Myseikis. Espérons qu’il n’a pas encore peaufiné sa mise au point…

Pour les Avignonnais il y a urgence, on le sait. Les réunions se sont succédé cette semaine et on espère qu’il en ressortira une victoire.

Les joueurs, le staff sont conscients de la gravité de la situation, mais maintenant il ne s’agit plus de parler. Fonçons. 

Nos partenaires

Volley-ball