Des stats inquiétantes

Plessis Robinson bat AVB 3-0 25-19, 25-12, 25-22.

On le savait : trois matches dans la semaine, c’est beaucoup. Surtout lorsqu’il faut se rendre à Saint-Quentin et trois jours plus tard au Plessis-Robinson. Beaucoup lorsque Thibaud Carn a une entorse et Tranchot un autre arrêt. Beaucoup lorsque l’équipe cherche toujours un peu de lumière après être entrée toute seule dans un long tunnel.

On aimerait vous dire que l’on va se reprendre jeudi – à 20h30, une autre bizarrerie dans un calendrier décidément ubuesque – mais jeudi c’est Poitiers, le leader qui arriver. Le plus fort du championnat et qui va vraisemblablement retrouver la Ligue A. en fin de saison. Alors, bon, les bleus à l’âme…

Au Plessis en tout cas on n’eut pas le temps d’en avoir. A Saint-Quentin, les Avignonnais eurent les balles pour gagner. Ce qui leur valut une belle envolée de leur entraîneur José Amet. On n’a pas encore vu José mais il n’a pas dû cette fois se mettre en colère pour occasion ratée.  En marquant 53 points dans la rencontre, les Avignonnais ont surtout prouvé qu’ils étaient bien à leur place. On ne peut pas gagner un match lorsqu’on réussit deux contres dans la partie (contre 9) et qu’on rate 13 services (contre 6). Entre autres.

Pas grand chose donc à noter. Il n’est plus temps d’écrire ou de parler mais bien de jouer. 

Nos partenaires

Volley-ball