Au revoir et merci bien!

 Paris, salle Charpy. Paris 3 AVB 0. 

Détail des sets : 25-16 (24mn), 25-19 (26mn), 25-17 (25mn). Arbitres : MM. Isnard et Rozalski.

Paris : Gjorgiev (1), Petty (12), Gonzalez (12), Lafitte (6), Lavagne (6), Kreek (6).

Avignon : Pire (4), Martinez, Dolegombai (3), Panou (9), Bonnefoy (4), Vandooren (4), Bojovic (15).

Pas de regrets: en quatre rencontres, l'AVB n'a pas pris un set à Paris. Paris était trop fort. Paris était trop bon. On ne reparlera pas de budget ou d'effectif, ce n'est pas le moment. 

"Les regrets sont sur l’ensemble de la saison, pas sur ce soir (samedi). C’est une trop belle équipe Paris…" a dit captain Martinez et on ne peut mieux dire. Si l'AVB avait battu à Champfleury le Plessis ou Fréjus, l'histoire aurait pu continuer. Un peu. Mais la saison a été fort perturbée par les blessures, il ne faut pas l'oublier, et l'entraîneur José Amet n'a pu que rarement compter sur un effectif au complet. A Paris les Avignonnais ont bien essayé mais les gars de la capitale n'ont eu besoin que d'une heure à peine dépassée pour faire régner leur loi. Rien à dire. 

D'ailleurs lorsqu'on regarde les résultats, on peut se dire que la poésie est finie. On est déjà dans le dur. Il n'y aura pas de match d'appui. Exit en deux rencontres Martigues, Fréjus et le Plessis. Les plus forts sont là. 

Pour Avignon ce sont les vacances. Pour les pros car le club continue avec ses féminines, ses N3 et ses jeunes ce qui est déjà beaucoup. L'équipe mise sur pied cette saison par le président Thierry Minssen et José Amet était attachante et ne manquait pas de talents. On espère pouvoir en garder quelques-uns pour la saison prochaine mais la prochaine c'est déjà une autre histoire.    

Nos partenaires

Volley-ball